En terminale à Pérochon, Jasmin est contraint de rester chez lui


14 octobre 2020

Il y a une quinzaine de jours, nous vous diffusions le témoignage d’Isabelle Riandière, la maman de Jasmin, élève de terminale au lycée Ernest-Pérochon de Parthenay, qui avait sollicité nos confrères de Radio Val d’Or pour pousser un coup de gueule. Depuis, la colère d’Isabelle n’est pas redescendue. C’est pourquoi elle nous a cette fois-ci sollicités pour à nouveau évoquer la situation de son fils. Détenteur d’une dérogation de son médecin traitant, expliquant qu’il ne peut pas porter le masque pour des raisons médicales, Jasmin a pourtant été prié de rentrer chez lui le 18 septembre dernier. Depuis, il n’a plus remis les pieds au lycée. Retour sur les faits avec Isabelle Riandière, que nous sommes allés rencontrer au domicile familial à Aubigny.

Précisons que nous avons demandé une réaction auprès de la proviseure du lycée Ernest-Pérochon, Isabelle Grollier. Cette dernière nous a répondu par mail en expliquant je cite « Il ne m'est pas possible de ne pas faire appliquer le protocole sanitaire car je me dois conformément au cadre du code de l'éducation d'assurer la sécurité physique (et donc sanitaire) de tous les membres de la communauté éducative (environ 1000 personnes en comptant les personnels). Aussi je dérogerais très nettement au cadre juridique comme déontologique en acceptant un élève sans masque dans l'établissement car la distanciation physique n'est pas possible, dans de nombreux endroits du lycée. En revanche, je fais en sorte d'assurer la continuité pédagogique pour cet élève. En effet, les professeurs lui font parvenir les cours et documents pour travailler. Nous avons même envisagé un contact téléphonique en sciences de l'ingénieur pour qu'il puisse inter agir avec ses camarades dans le cadre d'activités de groupes. » Fin de citation.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article